DÉFINITION DU DOMAINE D’ÉVALUATION POUR LA SANCTION ET LA RECONNAISSANCE
Modélisation algébrique et graphique
MAT-3051-2





TABLE DES MATIÈRES

Introduction
Contenu de l’évaluation
Précisions sur le contenu de l’évaluation
Les critères d’évaluation et les indicateurs
La maitrise des connaissances
La pondération
Les savoirs
Spécifications des instruments d’évaluation
L’épreuve : nombre de parties, déroulement et durée
La composition de l’épreuve
Les outils de collecte de données
Le matériel autorisé
Les outils de jugement
Le seuil de réussite
La reprise

Introduction




La définition du domaine d’évaluation (DDE) assure la correspondance entre le cours et les instruments d’évaluation. Elle sert à sélectionner, à organiser et à décrire les éléments essentiels et représentatifs du cours. Elle se fonde sur le programme d’études et le cours, mais ne peut en aucun cas les remplacer dans la planification des activités d’enseignement.

La définition du domaine d’évaluation est le document de référence qui assure la validité des épreuves sur le plan provincial (réf. GOUVERNEMENT DU QUÉBEC, ministère de l’Éducation [2003], Politique d’évaluation des apprentissages, page 55). En outre, elle permet l’élaboration d’épreuves en versions équivalentes.

La définition du domaine d’évaluation des épreuves ministérielles est élaborée par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. La définition du domaine d’évaluation des autres épreuves est élaborée par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport ou par la Société GRICS (BIM) si celle-ci en reçoit le mandat des commissions scolaires. D’un point de vue éthique, seuls les responsables de l’élaboration des définitions du domaine d’évaluation, nommés précédemment, peuvent en modifier le contenu.

Les épreuves élaborées par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport sont conformes au contenu des définitions du domaine d’évaluation concernées. Il est recommandé qu’il en soit ainsi pour les autres épreuves.

Contenu de l’évaluation


Renseignements généraux


Domaines généraux de formation
• Santé et bien-être
• Environnement et consommation

Domaine d’apprentissage
• Mathématique, science et technologie

Famille de situations
• Relation entre quantités

Programme d’études
• Mathématique

Cours
• Modélisation algébrique et graphique

Éléments essentiels visés par l’évaluation


Compétences disciplinaires
• Utiliser des stratégies de résolution de situations- problèmes
• Déployer un raisonnement mathématique

Catégories de savoirs

• Inégalité et inéquation
• Relation
• Système
Critères d’évaluation et indicateurs


Maitrise des connaissances

La maitrise des connaissances suppose leur acquisition, leur compréhension, leur application et leur mobilisation, d’où le lien d’interdépendance entre les connaissances et les actions décrites dans les indicateurs.

Critère d’évaluation 1

Élaborer une stratégie appropriée à la situation-problème

Indicateurs

1.1 Tient compte des informations pertinentes
1.2 Choisit le meilleur modèle fonctionnel
1.3 Choisit le meilleur registre de représentation
1.4 Interprète le modèle algébrique ou graphique lié à la situation
1.5 Présente une démarche appropriée


Critère d’évaluation 2

Justifier des étapes d’une démarche de façon congruente

Indicateur

2.1 Valide ses affirmations à l’aide d’arguments mathématiques

Critère d’évaluation 3

Mettre en œuvre un raisonnement mathématique adapté à la situation

Indicateurs

3.1 Détermine les caractéristiques mathématiques d’une relation ou les paramètres de l’équation d’une droite
3.2 Résout la situation par un système de deux équations du 1er degré à 2 variables
3.3 Établit une conjecture à partir d’une situation
3.4 Valide une conjecture
3.5 Formule une conclusion à partir des résultats
3.6 Respecte les règles et les conventions mathématiques



Précisions sur le contenu de l’évaluation


Les critères d’évaluation et les indicateurs

Les critères d’évaluation sont pris tels que formulés dans le cours. Toutefois, seuls les trois premiers critères d’évaluation inscrits dans le cours sont retenus aux fins d’évaluation en sanction et en reconnaissance; le critère d’évaluation 4 « Interpréter ou produire un message conforme à la terminologie, aux règles et aux conventions propres à la mathématique et en fonction du contexte » doit uniquement faire l’objet d’une rétroaction à l’élève en cours d’apprentissage.

Les critères d’évaluation 1 et 2 se rapportent à la compétence « Utiliser des stratégies de résolution de situations-problèmes» et le critère 3 se rapporte à la compétence «Déployer un raisonnement mathématique ».

Les indicateurs sont issus particulièrement des attentes de fin de cours.

La maitrise des connaissances

L’évaluation des connaissances s’effectue par le biais de l’évaluation des compétences, à l’aide des tâches liées aux critères d’évaluation et aux indicateurs.
Pour ce cours, l’évaluation de certaines connaissances s’effectue de façon explicite.

La pondération

La pondération des critères d’évaluation est établie en cohérence avec le Cadre d’évaluation des apprentissages du secteur de la formation générale des jeunes. Pour ce cours, la pondération des critères d’évaluation est la suivante :

Critère d’évaluation 1 « Élaborer une stratégie appropriée à la situation-problème » : 30 %

Critère d’évaluation 2 « Justifier des étapes d’une démarche de façon congruente » : 5 %

Critère d’évaluation 3 « Mettre en œuvre un raisonnement mathématique adapté à la situation » : 65 %

La pondération accordée aux connaissances évaluées de façon explicite est de 20 % et est prise à même la pondération du critère d’évaluation 3.

La pondération des indicateurs est inscrite dans les outils de jugement fournis dans le Guide de correction et d’évaluation.

Les savoirs

Les savoirs visés par l'évaluation des compétences sont sélectionnés parmi les suivants (un choix de 6 savoirs doit être fait) :
• Inégalité et inéquation
o Relation d’inégalité
o Résolution d’équations et d’inéquations du 1er degré à une variable
• Relation
o Observation, description, interprétation et représentation de la dépendance entre les variables d’une situation
o Fonction et réciproque
o Représentation d’une expérimentation ou d’une étude statistique par un nuage de points
o Représentation et interprétation de la réciproque d’une fonction
o Détermination de la règle de correspondance
o Description des propriétés d’une fonction en contexte
o Description qualitative de l’effet sur le graphique lors de la modification de la valeur d’un paramètre d’une fonction affine
• Système
o Résolution de systèmes d’équations du 1er degré à deux variables


Les savoirs visés par l'évaluation explicite des connaissances sont les suivants :

• Inégalité et inéquation
o Résolution d’équations et d’inéquations du 1er degré à une variable

• Relation


o Représentation et interprétation de la réciproque d’une fonction
o Détermination de la règle de correspondance
o Description des propriétés d’une fonction en contexte

• Système
o Résolution de systèmes d’équations du 1er degré à deux variables
degré à une variable


Spécifications des instruments d’évaluation


L’épreuve : nombre de parties, déroulement et durée

L’épreuve est composée d’une seule partie divisée en deux sections. Ces sections sont incluses dans le même cahier et sont administrées lors d’une même séance.

La durée totale de l’épreuve est de 150 minutes.

La composition de l’épreuve

Les deux sections de l’épreuve sont :

• Section « Évaluation explicite des connaissances » Cette section comporte des questions auxquelles l’adulte doit répondre. Il s’agit de questions à
réponses courtes et de questions à développement.
• Section « Évaluation des compétences »

Cette section comporte des tâches que l’adulte doit réaliser, à partir d’une ou des situations d’application réaliste. Cette ou ces situations sont associées aux trois procédés intégrateurs du cours, lesquels déterminent le contexte et la nature des problèmes. Une situation d’évaluation peut correspondre à un, à deux ou à trois procédés intégrateurs, en autant que les trois procédés soient pris en compte dans cette section de l’épreuve.


Les outils de collecte de données


Les outils de collecte de données sont inclus dans le cahier de l’adulte:
• Section « Évaluation explicite des connaissances » : questionnaire
• Section « Évaluation des compétences » : tâches de type problèmes à résoudre


Le matériel autorisé

• Une calculatrice ordinaire, scientifique ou à affichage graphique
• Un aide-mémoire d’une longueur maximale d’une page (recto) 8 1⁄2 x 11,
élaboré par l’adulte et approuvé par l’enseignante ou l’enseignant

Précisions sur le contenu de l’aide-mémoire :
o Les formules mathématiques manuscrites et les exemples sont acceptés.
o Aucune reproduction mécanique n’est autorisée.


Les outils de jugement

Pour la section « Évaluation explicite des connaissances », une clé de correction est incluse dans le Guide de correction et d’évaluation.

Pour la section « Évaluation des compétences », trois grilles d’évaluation à interprétation critérielle sont incluses dans le Guide de correction et d’évaluation. Ces grilles comportent l’échelle d’appréciation suivante :
 Excellent
 Très bien
 Bien
 Faible
 Très faible

Le seuil de réussite

Le seuil de réussite est de 60 % pour l’ensemble de l’épreuve.


La reprise

L’épreuve est reprise en entier.
9
Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]
 
IMP :: RSS :: HTML :: TXT :: Clone :: Historique :: Propriétaire : GillesJobin ::